Le fouet au pied

Ma maîtresse a pris la décision, il y a quelques jours, de nous emmener en club libertin. J’ai eu envie d’en dire un petit mot avant d’y aller. J’en ferai bien évidemment un article plus complet après l’avoir vécu.

Ma maîtresse n’a encore jamais été en club, j’ai pour ma part déjà expérimenté la chose. Je n’ai pas vraiment d’attente particulière pour ce premier voyage mais j’en visualise déjà certains aspects.

Ma maîtresse a décidé que nous allions faire les choses progressivement. Notre première visite en club sera une découverte de ce milieu. Elle souhaiterait que nous puissions nous essayer au côte à côtisme pour commencer. Regarder et être regardé. Je trouve très excitant l’idée de pouvoir satisfaire ma maîtresse en public. Sentir les regards de désir se poser sur elle, voir les hommes excités par son corps ne demandant que de pouvoir être à ma place, à ses pieds.

 

Le fouet au pied

 

Ma maîtresse souhaite également que nous puissions nous essayer à l’échangisme à plus long terme. Là encore, c’est une grande source d’excitation pour moi. Il y a une part d’humiliation également dans le fait de voir ma maîtresse se satisfaire avec un autre homme. Je devrais alors me contenter de prendre la femme qu’elle m’aura choisi en la regardant prendre du plaisir avec un autre. Je ressentirais alors complètement ma place de soumis. Voir ma maîtresse pénétrée par un autre marquera un grand pas en avant dans ma soumission. Je n’aurai alors plus l’exclusivité de son corps, elle ne sera plus tenue de se tourner vers mon sexe, mais aura le choix du sexe qu’elle souhaite utiliser. Il me faudra alors être un soumis parfaitement obéissant pour pouvoir espérer profiter à nouveau de son corps qui me fait tant rêver.

 

Maîtresse joue avec la cage de Soumis

 

Le triolisme fait également partie des envies de ma maîtresse. L’idée d’avoir deux hommes soumis à ses pieds semble l’inspirer et l’exciter.
Comme toutes les envies de ma maîtresse, celle-ci me plaît beaucoup. L’idée de pouvoir être deux pour la satisfaire fait s’emballer mon imagination. Je l’imagine déjà nous donnant des ordres, cherchant à satisfaire son appétit sexuel et à enchaîner les orgasmes. Je n’ai pas de limites pour ma maîtresse : ses envies et son imagination sont mes seules frontières. Je caresse l’espoir qu’en partageant ainsi ma maîtresse avec un autre soumis nous puissions l’emmener vers des sensations encore inexplorées et des plaisirs qu’elle ne soupçonne pas encore.

Les images défilent dans ma tête. Je me vois lécher son clitoris pendant que son autre soumis la pénètre. Je me vois glisser mon sexe en elle sentant la présence d’un autre membre. Je serai à l’écoute de chacun de ses ordres, des ses mouvements, de ses gémissements. Je n’aurais de plaisir qu’à travers le sien. Tout cela n’est que fantasme pour le moment, suspendu aux ordres et aux décisions de ma maîtresse.
Je n’échangerai ma place contre aucune autre.